Les arbres sont parmi les espèces vivantes les plus fascinantes. La tradition entourant n’importe quel type d’arbre se veut vaste et inclus une multitude de propriétés médicinales. Il m’arrive fréquemment de faire une brève méditation au pied d’un arbre, de respirer avec lui, de l’écouter et d’être ouvert aux messages qu’il souhaite partager avec moi. J’aime imaginer que chaque souffle est une sorte de pont qui fait véhiculer de l’énergie de la terre à mon corps, de mon corps à l’arbre et inversement. J’ai appris il y a quelques années, grâce à l’herboriste Christopher Hobbs (Si vous parlez anglais, je vous recommande de visiter son site internet : https://www.christopherhobbs.com ), que le bouleau a été le premier arbre à s’installer en Europe lorsque les glaciers se sont retirés après la dernière période glaciaire.

Avec le temps j’ai aussi pu constater que c’est un arbre qui se plait à pousser dans des sols perturbés. Un bouleau dans votre rêve est une forte indication que vous commencez un nouvel aspect de votre vie, je ne sais plus vraiment où j’ai pu lire cela, mais ca m’inspire bien ! Lorsque j’étais petit, mes parents avaient planté dans un coin de jardin un lot de quatre bouleau. J’y passais beaucoup de temps, avec mon frère nous y avions installés des hamacs. Sans le savoir, j’avais ces arbres qui tout autour de moi, communiaient avec mes sens. C’est vrai, maintenant que j’y repense, je me sentais tellement bien à cet endroit. Le bouleau est la sécurité et la chaleur dans le froid.

Ici, en Hongrie, les brindilles de bouleau sont utilisées pour fouetter la peau pendant le sauna. L’écorce de bouleau est antiseptique. Les feuilles de bouleau, récoltées au printemps seulement; peuvent être utilisées pour faire une infusion qui soulage les maux de gorge, les saignements des gencives, les plaies dans la bouche, la constipation, la goutte, les rhumatismes, les calculs rénaux et les problèmes de vessie. L’infusion a un effet légèrement sédatif et soulage également les muscles endoloris. Les feuilles de bouleau plus âgées peuvent être ajoutées à un bain chaud ou transformées en une infusion forte (pour faire une infusion forte laisser macérer vos herbes dans un grand bocal pendant au moins 8 à 10h) et versées dans une baignoire pour guérir les affections cutanées humides et suintantes. Des études ont trouvé un composé anticancéreux dans la sève de bouleau: l’acide bétulinique.

Quant à moi, il y a 3 ans j’ai arrêté de saigner les deux bouleaux de mon jardin. Car c’est un arbre qui ne guérit pas facilement et peut saigner jusqu’à la mort. Alors je n’ai pas eu ce problème, mais pour le peu que je faisais avec la sève et la beauté de ces arbres, j’ai pas insisté. Et puis, il y a quelques jours, j’ai posté une photo des Pins Sylvestres sous un fin manteau de glace… Bien sachez que ces deux bouleaux en étaient tout aussi beaux !

Herboristiquement votre,

François.