Depuis toujours, l’aubépine est l’un des arbres sacrés de la médecine folklorique Européenne. En anglais on l’appelle Hawthorn. On pense qu’une branche d’aubépine en fleurs placée dans un studio ou un atelier confère à l’artisan un talent et un succès. Sa magie, comme son effet médicinal, est lente mais durable.

L’Aubépine (crataegus) se distingue par ses longues épines et son fruit rouge vif (baies ressemblant à de minuscules pommes). Les feuilles, les fleurs et les baies mûres du crataegus oxyacantha sont délicieuses et se consomment dans les thés, les infusions et les teintures-mères. L’utilisation constante et à long terme de l’aubépine est particulièrement recommandée pour les cœurs vieillissants, les cœurs faibles, les cœurs endommagés et ceux souffrant d’hypertension, d’angine de poitrine, d’arythmie, de maladie de la valve cardiaque ou de maladie de Reynaud (spasmes artériels).

Une utilisation régulière de l’aubépine peut :
Abaisser la pression artérielle
Augmenter l’efficacité de l’action de pompage du coeur
Renforcer le muscle cardiaque
Ralentir le rythme cardiaque
Dilater les artères coronaires
Prévenir les maladies cardiaques, les crises cardiaques et les accidents vasculaires
Aidez ceux qui guérissent d’une chirurgie cardiaque
Soutenir le système immunitaire
Augmenter la longévité

Il n’y a pas de contre-indications ni de surdose d’aubépine. Il est sans danger de prendre avec tout autre médicament, y compris d’autres médicaments pour le cœur. Bien qu’il soit superflu de prendre des médicaments pour la tension artérielle après avoir pris de l’aubépine pendant trois mois.

L’aubépine fait partie de la famille des roses et est donc étroitement liée aux églantines, aux pommes, aux cerises, aux abricots et aux amandes. Le thé est généralement préparé en trempant deux cuillerées à thé de feuilles et de fleurs séchées dans une tasse d’eau bouillante pendant vingt minutes. L’infusion d’aubépine consiste à tremper une bonne poignée de fleurs et de feuilles séchées dans un litre d’eau bouillante pendant au moins quatre heures. Je prépare la teinture d’aubépine en la faisant tremper les baies dans de la vodka pendant au moins trois mois ou jusqu’à ce qu’elle devienne rouge.

La capacité de l’Aubépine à abaisser lentement la pression artérielle est bien documentée, bien que le mécanisme de son action ne soit pas clair. En fait, sa médecine est hautement considéré comme un moyen sûr de réduire la pression artérielle lorsque le patient est diabétique ou atteint d’une maladie rénale. Une préparation injectable d’aubépine était largement utilisée dans la médecine moderne avant l’introduction de médicaments pour la tension artérielle et la chirurgie des valves cardiaques. Le traitement semble être toujours disponible en Allemagne.

Les feuilles, les boutons floraux, les fleurs et les baies d’Aubépines sont riches en flavonoïdes. Les flavonoïdes sont bénéfiques pour le cœur et les vaisseaux sanguins à bien des égards. Leurs puissants effets anti-inflammatoires détendent les vaisseaux sanguins. Leurs actions anti-microbiennes empêchent les infections de bas niveau telles que celles associées aux maladies des gencives, de nuire au coeur. Et les flavonoïdes favorisent le bon fonctionnement du système immunitaire et du foie.

Pas étonnant que l’aubépine soit l’herbe de la longévité dans les histoires et les contes folkloriques ! Outre les flavonoïdes, l’aubépine est riche en minéraux.

Comme je l’aime cette Aubépine !
Herboristiquement Vôtre,

François.